Accueil Notre actualité Actualités Mise en place de la Commission des Usagers (CDU) dans l’Institution Chevaldonné

PDF Imprimer Envoyer

Mise en place de la Commission des Usagers (CDU) dans l’Institution Chevaldonné

Actualités

Écrit par AIDAPHI   

Jeudi, 01 Juin 2017 14:33

Dans les années 80, puis 90, différents évènements (épidémie du SIDA, scandales sanitaires : sang contaminé, clinique du sport,…) ont conduit à l’émergence d’une nouvelle forme de relation entre soignants et soignés, plus équilibrée, dans laquelle la parole du malade a progressivement été plus et mieux considérée. En parallèle, une montée en puissance des associations de parents s’est alors manifestée, celles-ci prenant ainsi part aux débats sur la qualité des soins et la sécurité des patients et plus largement sur l’organisation du système de santé.

Prenant en compte ces évolutions, en 1996, une ordonnance a prévu la présence des représentants des usagers dans les Conseils d’administration des établissements publics de santé. Mais, c’est au moment de l’adoption de la loi du 4 mars 2002 que la notion de démocratie sanitaire s’est réellement imposée pour évoquer l’exercice de ces nouveaux droits que l’on appelle « droits collectifs », en créant une structure jouant à la fois un rôle central dans l’amélioration de l’accueil et de la qualité de la prise en charge des patients et des familles, et un rôle actif dans le traitement des plaintes et des réclamations : La Commission de Relation aux Usagers et à la Qualité de la Prise en Charge (CRUQPC).

La loi du 26 janvier 2016 relative à la modernisation du système de santé a prévu la transformation de cette CRUQPC en CDU. Au-delà du changement de dénomination, cette loi étend les missions de cette commission notamment en ce qui concerne le volet sécurité des soins.

La Commission des usagers est composée a minima de la manière suivante : le directeur ou son représentant, les deux médiateurs (médical et non médical) et leurs suppléants, les deux représentants des usagers et leurs suppléants.

A l’Institution Pierre Chevaldonné, la nouvelle Commission des Usagers s’est constituée au cours de sa première rencontre, le 31 janvier 2017. Elle a ouvert sa composition à des membres des équipes soignantes des deux services (Saft et HJ). En 2017, la CDU a élaboré son Règlement Intérieur qui définit ses modalités de fonctionnement en vue de remplir ses différentes missions énumérées ci-dessous. 

  • Elle veille au respect des droits des usagers et facilite leurs démarches.
  •  Elle contribue à l’amélioration de la qualité d’accueil des personnes malades et de leurs proches, ainsi qu’à l’amélioration de la prise en charge.
  •  Elle facilite les démarches de ces personnes et veille à ce qu’elles puissent, si elles le jugent nécessaire, exprimer leur mécontentement auprès des responsables de l’établissement, entendre les explications de celles-ci et être informées des suites de leurs demandes.
  •  Elle participe à l’élaboration de la politique menée dans l’établissement en ce qui concerne l’accueil la prise en charge, l’information et les droits des usagers.
  •  Elle est associée à l’organisation des parcours de soins ainsi qu’à la politique de qualité et de sécurité mise en place par la commission des usagers ou la conférence médicale d’établissement (CME). Elle fait des propositions sur ces sujets et elle est informée des suites qui leurs sont données.
  •  Elle peut se saisir de tout sujet se rapportant à la politique de qualité et de sécurité élaborée par la CDU ou la CME. Elle est informée des suites qui leur sont données. 

A travers ces missions, on le voit bien, les représentants des Usagers sont là pour travailler en coopération avec les professionnels. A Chevaldonné, ces derniers ont réservé  aux représentants des Usagers un accueil chaleureux, soucieux de les associer à leurs projets et de partager avec des représentants engagés, leur souci du bien-être de l’enfant avant tout et une qualité d’écoute auprès des parents.

Elisabeth Demeulemeester

Vice-Présidente de la CDU