Accueil Notre actualité

Actualités

PDF Imprimer Envoyer

Article sur les intervenants sociaux en police et gendarmerie

Actualités

Écrit par AIDAPHI   

Jeudi, 12 Octobre 2017 15:05

Vous trouverez, ci-dessous, un articule de la République du Centre, en date du 2 octobre dernier, concernant les deux intervenants sociaux en police et gendarmerie.2017 10 12 intervenants sociaux

 

PDF Imprimer Envoyer

Exposition On m'appelle Migrant... Mais je m'appelle... Luel

Actualités

Écrit par AIDAPHI   

Vendredi, 29 Septembre 2017 09:56

L'association Aidaphi a organisé le vernissage de son exposition photographie itinérante le 21 septembre dernier.

Vous trouverez, ci-dessous, un article de la République du Centre sur cette démarche.

article vernissage du  21 09 17 a lhoumeau

 

PDF Imprimer Envoyer

Projet "Les sens de la danse"

Actualités

Écrit par AIDAPHI   

Jeudi, 08 Juin 2017 11:44

Nous avons été sollicités par des professionnels de la scène nationale d’équinoxe afin de collaborer à un projet artistique destiné à des personnes voyantes et à des personnes déficientes visuelles.

Création d'une pièce chorégraphique contemporaine du chorégraphe Jérôme Piatka avec les interprètes voyants et malvoyants issus du département de l'Indre, en collaboration avec Equinoxe scène nationale de Châteauroux pour l'accompagnement artistique et culturel, et le Dispositif Arc-en-Ciel (S.A.A.A.I.S.), service spécialisé dans l’accompagnement des jeunes déficients sensoriels (géré par l’association AIDAPHI).

Ce projet se décline de la manière suivante :

  1. Créer une pièce chorégraphique imaginée par Jérôme Piatka, dansée par des interprètes amateurs handicapés visuels et des personnes valides et organiser une tournée de diffusion.
  2. Concevoir une méthode qui permette de créer, de pratiquer et de transmettre la danse à un groupe d’handicapés visuels. Permettre aux danseurs handicapés visuels d'inventer eux-mêmes leur chorégraphie, et de concevoir leurs propres outils chorégraphiques.
  3. Fédérer la population handicapée visuelle de l’Indre autour d'un projet artistique afin de favoriser leur insertion dans la vie locale, culturelle et sociale grâce à la rencontre avec d’autres danseurs provenant d’horizons différents
  4. Permettre aux jeunes accueillis à Arc-en-Ciel et porteurs d’une déficience:
  •       de rencontrer des personnes nouvelles (danseurs, encadrants…),
  • de découvrir un nouvel environnement (Equinoxe, lieux de répétition…),
  • de s’exprimer grâce à une activité artistique corporelle,      
  • d’être initié à la culture et aux loisirs afin de pouvoir éventuellement y participer ensuite dans le cadre personnel et familial.

 trThierry Rouillaud

Malek Bobée, Delphine Mouchet, V Wavrant

Site Equinoxe Les sens de la danse

Création d'une pièce chorégraphique contemporaine du chorégraphe Jérôme Piatka avec les interprètes voyants et mal voyants issus du département de l'Indre, en collaboration avec Equinoxe scène nationale de Châteauroux pour l'accompagnement artistique et culturel, le dispositif Arc en ciel (SAAAIS), service spécialisé dans l'accompagnement des jeunes déficients sensoriels (géré par l'association AIDAPHI), ainsi que le Festival Handi'férence, événement culturel et sportif dédié aux personnes handicapées qui accueillera les restitutions de l'atelier chorégraphique lors de sa journée-événement du 1er juin 2017.

Génèse du projet

 jpJérôme Piatka, chorégraphe et initiateur du projet

 

Jérôme Piatka, quand il était danseur au Ballet de l'Opéra de Lyon, a interprété une pièce de Boris Charmatz "Otomo" où la vue était altérée par le costume. Très marqué par cette expérience, il a éprouvé le besoin d'aller plus loin dans cette recherche en travaillant directement avec un groupe d'handicapés visuels.

Il s'agit donc au départ d'un questionnement artistique. C'est donc tout naturellement que Jérôme Piatka s'est tourné vers Equinoxe, scène nationale, dont il était déjà partenaire, pour l'accompagner dans la réalisation de ce projet et développer le volet culturel.

Et très vite, la question de la relation avec les handicapés visuels a fait jour, c'est pourquoi l'équipe a interpelé l'association Handi'férence, présidée par Marc Fleuret, figure locale connue pour la défense de la pratique sportive pour les handicapés (directeur technique national à la Fédération Française Handisport de Judo) ; il a mis son expertise du monde du handicap au service du projet, ainsi qu'une proposition (vite acceptée !) d'accueillir la restitution finale du projet dans le cadre du Festival Handi'férence le 1er juin 2017.

Puis l'équipe s'est tournée vers une structure spécialisée et reconnue par l'ARS, l'association AIDAPHI, représentée par le Dispositif Arc en Ciel, qui gère un service dédié aux personnes porteuses d'un handicap visuel et âgées de 0 à 20 ans résidants dans l'Indre.

 equipe 

L'équipe du dispositif Arc en Ciel dédiée au projet entoure le chorégraphe J. Piatka

Le Dispositif Arc en Ciel (SAFEP SAAAIS de Châteauroux) : opérateur spécialisé dans le handicap.

Le SAFEP SAAIS a été créé par arrêté du Préfet de l'Indre le 29 juin 2009. Il est rattaché aujourd'hui au Pôle médico-social Cher/Indre géré par l'association AIDAPHI. Il s'agit d'un service d'aide à domicile qui accueille et accompagne des enfants et des adolescents atteints d'une déficience visuelle, âgés de 0 à 20 ans, demeurant dans le département de l'Indre et scolarisés en milieu ordinaire. Le service accompagne les déficients visuels dans leur quotidien scolaire, familial et social et leur permet également de participer à diverses activités culturelles, artistiques, ludiques, sportives en collectif ou en individuel (en fonction du projet personnalisé de chaque enfant) avec ou sans collaboration avec d'autres partenaires extérieurs.

L'accompagnement personnalisé est proposé par une équipe  pluridisciplinaire (médecins, psychologues, éducatrices, enseignants, psychomotriciennes, etc). Cet accompagnement vise à favoriser l'intégration dans tous les domaines et à réduire le retentissement de la déficience sensorielle sur l'autonomie, la vie quotidienne et les apprentissages. L'ouverture culturelle et la participation à des activités artistiques font partie de ces divers projets proposés par le Dispositif dans le but d'enrichir les connaissances, d'encourager le mélange aux autres, de développer les capacités de création et d'expression artistiques (manuelles, corporelles, etc).

Handi'férence : opérateur spécialisé dans le handicap

L'association Handi'férence a été créée le 10 octobre 2005. Son objectif est de développer la pratique sportive et l'éveil culturel auprès des publics en situation de handicap en organisant des manifestations promotionnelles et des ateliers tout au long de l'année; informer les différents publics handicapés dans le domaine sportif et culturel ; favoriser les rapprochements et échanges entre les personnes handicapées et le grand public.

scene

 

PDF Imprimer Envoyer

Certification de l'hôpital de Jour Chevaldonné

Actualités

Écrit par AIDAPHI   

Jeudi, 01 Juin 2017 14:40

La certification des établissements de santé est une obligation légale depuis 1996. L’hôpital de jour Chevaldonné (composé de ses deux service HJ et SAFT) en sa qualité d’établissement sanitaire y est donc soumis. Cette démarche est pilotée par la Haute Autorité de la Santé (HAS) et évalue la qualité et la sécurité des soins délivrés par les établissements de santé. Elle s’intéresse à la fois à la prise en charge du patient et au pilotage des établissements. Les objectifs de qualité et de sécurité à atteindre par l’établissement sont fixés dans un manuel de certification.

Jusqu’en 2014, pour savoir si ces objectifs étaient atteints, l'établissement s'appuyait sur l'ensemble des références du manuel pour évaluer les écarts entre les exigences du manuel et la réalité du terrain. Dorénavant, l'établissement ne fait pas parvenir son « auto-évaluation » à la HAS mais un autre support qui est appelé « compte qualité ». Ce dernier a un caractère obligatoire et doit être adressé à la HAS tous les deux ans. Le compte qualité a vocation à présenter les priorités d’action de l’établissement sur l’amélioration de la qualité des soins et de la sécurité des patients, à partir d’un état des lieux des forces et faiblesses de l’établissement sur des thématiques déterminées par la HAS (Droit du Patient, Qualité de Vie au Travail, Parcours du Patient, Lutte contre la Douleur,…).

Six mois après cet envoi, se déroule la visite des experts-visiteurs dans l’établissement. Elle intervient généralement une fois tous les 4 ans. À Chevaldonné, elle se déroulera du 4 au 7 juillet 2017. C’est la quatrième visite de certification de notre institution. À l’appui des éléments rapportés par l’établissement, les experts-visiteurs viennent évaluer sur le terrain le niveau de mise en œuvre. Leur action est déterminante pour préparer la décision de certifier ou non l’établissement. À l’issue de la visite, leurs constats sont envoyés à la HAS. Le Collège de la HAS, sur la base de ce retour, prend sa décision. Le rapport de certification est rendu public sur le site de la HAS et les conclusions doivent être affichées et diffusées par l’établissement.

Paul-Albert Rudelle - Directeur Institution Chevaldonné

 

PDF Imprimer Envoyer

Mise en place de la Commission des Usagers (CDU) dans l’Institution Chevaldonné

Actualités

Écrit par AIDAPHI   

Jeudi, 01 Juin 2017 14:33

Dans les années 80, puis 90, différents évènements (épidémie du SIDA, scandales sanitaires : sang contaminé, clinique du sport,…) ont conduit à l’émergence d’une nouvelle forme de relation entre soignants et soignés, plus équilibrée, dans laquelle la parole du malade a progressivement été plus et mieux considérée. En parallèle, une montée en puissance des associations de parents s’est alors manifestée, celles-ci prenant ainsi part aux débats sur la qualité des soins et la sécurité des patients et plus largement sur l’organisation du système de santé.

Prenant en compte ces évolutions, en 1996, une ordonnance a prévu la présence des représentants des usagers dans les Conseils d’administration des établissements publics de santé. Mais, c’est au moment de l’adoption de la loi du 4 mars 2002 que la notion de démocratie sanitaire s’est réellement imposée pour évoquer l’exercice de ces nouveaux droits que l’on appelle « droits collectifs », en créant une structure jouant à la fois un rôle central dans l’amélioration de l’accueil et de la qualité de la prise en charge des patients et des familles, et un rôle actif dans le traitement des plaintes et des réclamations : La Commission de Relation aux Usagers et à la Qualité de la Prise en Charge (CRUQPC).

La loi du 26 janvier 2016 relative à la modernisation du système de santé a prévu la transformation de cette CRUQPC en CDU. Au-delà du changement de dénomination, cette loi étend les missions de cette commission notamment en ce qui concerne le volet sécurité des soins.

La Commission des usagers est composée a minima de la manière suivante : le directeur ou son représentant, les deux médiateurs (médical et non médical) et leurs suppléants, les deux représentants des usagers et leurs suppléants.

A l’Institution Pierre Chevaldonné, la nouvelle Commission des Usagers s’est constituée au cours de sa première rencontre, le 31 janvier 2017. Elle a ouvert sa composition à des membres des équipes soignantes des deux services (Saft et HJ). En 2017, la CDU a élaboré son Règlement Intérieur qui définit ses modalités de fonctionnement en vue de remplir ses différentes missions énumérées ci-dessous. 

  • Elle veille au respect des droits des usagers et facilite leurs démarches.
  •  Elle contribue à l’amélioration de la qualité d’accueil des personnes malades et de leurs proches, ainsi qu’à l’amélioration de la prise en charge.
  •  Elle facilite les démarches de ces personnes et veille à ce qu’elles puissent, si elles le jugent nécessaire, exprimer leur mécontentement auprès des responsables de l’établissement, entendre les explications de celles-ci et être informées des suites de leurs demandes.
  •  Elle participe à l’élaboration de la politique menée dans l’établissement en ce qui concerne l’accueil la prise en charge, l’information et les droits des usagers.
  •  Elle est associée à l’organisation des parcours de soins ainsi qu’à la politique de qualité et de sécurité mise en place par la commission des usagers ou la conférence médicale d’établissement (CME). Elle fait des propositions sur ces sujets et elle est informée des suites qui leurs sont données.
  •  Elle peut se saisir de tout sujet se rapportant à la politique de qualité et de sécurité élaborée par la CDU ou la CME. Elle est informée des suites qui leur sont données. 

A travers ces missions, on le voit bien, les représentants des Usagers sont là pour travailler en coopération avec les professionnels. A Chevaldonné, ces derniers ont réservé  aux représentants des Usagers un accueil chaleureux, soucieux de les associer à leurs projets et de partager avec des représentants engagés, leur souci du bien-être de l’enfant avant tout et une qualité d’écoute auprès des parents.

Elisabeth Demeulemeester

Vice-Présidente de la CDU

 

PDF Imprimer Envoyer

Vide-greniers de l'Aidaphi à Briare du 20.05.17

Actualités

Écrit par AIDAPHI   

Lundi, 29 Mai 2017 07:12

vide grenier briare

 

PDF Imprimer Envoyer

Le Rotary club Gien-Sully aide à l’aménagement d’un terrain de jeux

Actualités

Écrit par AIDAPHI   

Lundi, 29 Mai 2017 07:01

 

photo rotary gien

Publié le 26/05/2017

Jean-Philippe Lavergne, de l’Aidaphi (aux côtés de Jean-Luc Drancourt et Joël Launay, du Rotary club). © Marchand Jean-Luc.

 

Le Rotary club Gien-Sully a remis, lundi soir à la brasserie Grain de Café, une promesse de don à l'Association interdépartementale pour le développement des actions en faveur des personnes handicapées et inadaptées (Aidaphi).

Cette somme de 750 € couvrira environ un tiers de l'aménagement d'un terrain de jeux dans les locaux du 137, rue Georges-Clémenceau. Cet hébergement d'urgence accueille, en effet, des familles mono-parentales, dont une vingtaine d'enfants âgés de 1 à 12 ans.

Jean-Philippe Lavergne, directeur adjoint de l'Aidaphi, a résumé les actions de l'association, dont le principal domaine d'action est l'hébergement, qu'il soit d'urgence, d'insertion ou accompagné.

 

PDF Imprimer Envoyer

L'insertion par l'accès au logement

Actualités

Écrit par AIDAPHI   

Lundi, 15 Mai 2017 06:57

Article du Journal de Gien du Jeudi 20 avril 2017.

L'Aidaphi développe la cohésion sociale à Gien, Briare et Sully.

art journal gien pei

 

 

<< Début < Précédent 1 2 3 4 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 4

<< Début < Précédent 1 2 3 4 Suivant > Fin >>

Page 1 sur 4