Accueil Etablissements & Services Protection de l'enfance AEMO de Châteauroux

PDF Imprimer Envoyer

AEMO de Châteauroux

Retour à la présentation

  IDENTIFICATION De l'etablissement

SAEMO : Service d’Action Educative en Milieu Ouvert
19 rue Saint Fiacre

36000 CHÂTEAUROUX
Tél : 02 54 35 22 00
Fax : 02 54 27 01 65

Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Directeur de pôle : Monsieur Gilles SALAUD

 AUTORISATION - HABILITATION / ELEMENTS D'HISTOIRE


Créé en 1966, le SAEMO de Châteauroux reçoit sa première habilitation du Préfet de l'Indre le 30/08/1967.
01/03/2012 : régularisation d'autorisation de fonctionnement prononcée par arrêté conjoint du Préfet de l'Indre et du Président du Conseil général de l'Indre.
15/03/2012 : renouvellement d'habilitation, prononcé par arrêté de Monsieur le Préfet de l'Indre.
Le SAEMO de Châteauroux est ainsi habilité :

  • Depuis le 01/03/2012 au titre de l'Aide Sociale à l'Enfance, pour exercer des mesures d'Aide Educative à Domicile diligentées par le service de l'Aide Sociale à l'Enfance de l'Indre, en application de l'article L.222-3 du Code de l'Action Sociale et des Familles (CASF).
  • Depuis le 15/03/2012, pour réaliser des mesures d'Assistance Educative ordonnées par les juges des enfants en faveur des mineurs des deux sexes, au titre des articles 375 à 375-8 du Code Civil (CC), et plus particulièrement des mesures d'Assistance Educative en Milieu Ouvert prononcées en vertu de l'article 375-2 du CC.

Installé depuis le 3 juillet 2006 dans les locaux indépendants, rue Ernest Renan à Châteauroux, à quelques centaines de mètres du Centre Ville, le service d’AEMO Aidaphi (Association Interdépartementale pour le Développement des Actions en faveur des Personnes Handicapées et Inadaptées) de Châteauroux connaît après 40 années d’existence, une autonomie tardive. Sa naissance date en effet du 22 décembre 1966 et est le fruit d’une convention signée alors entre le CREAI CENTRE (Centre Régional de l’Enfance et de l’Adolescence Inadaptée) et le département de l’Indre.

Ses premières velléités «d’indépendance» datent toutefois de 2001, année de sa séparation avec le SIOE/ES (Service d’Investigation et d’Orientation Educative/Enquête Sociale), l’ensemble constituant une entité nommée Services Socio-Educatifs. Ces services sont alors réunis avec le CAMSP (Centre d’Action Médico Sociale Précoce) et le CMPP (Centre Médico Psycho Pédagogique) au 16 de la rue du Colombier à Châteauroux dans un lieu unique, connu sous le nom de Centre de Consultations Spécialisées.

C’est une structure gérée par l’Aidaphi à partir de 1986, après l’avoir été à sa création en 1977 par le CREAI CENTRE. Sa vocation est alors de réunir dans un seul endroit, différentes activités orientées vers l’accompagnement et la prise en charge d’enfants en difficultés, assurées jusqu’en 1965 par l’ARSEA (Association Régionale de Sauvegarde de l’Enfance et de l’Adolescence – créée en 1944).


CAPACITE

Le SAEMO de Châteauroux dispose d'une capacité fixée à 450 mesures individuelles.

 BÉNÉFICIAIRES

Retour en haut

Le SAEMO s’adresse à des mineurs de 0 - 18 ans, ainsi qu’à leur famille ou à tout détenteur de l’autorité parentale, résidant dans l’Indre, confrontés à des difficultés :

  • risquant de mettre en danger (Article L.221-1 du CASF) ou mettant en danger (Article 375 du CC) leur santé, leur sécurité, leur moralité,
  • risquant de compromettre gravement (Article L.221-1 du CASF) ou compromettant gravement (Article 375 du CC) leur éducation ou leur développement physique, affectif, intellectuel et social. Ces mineurs sont dits « en danger ».
     

 PRÉSENTATION DE LA MISSION

Retour en haut

Le SAEMO de Châteauroux remplit des missions de service public relevant du champ de la protection de l’enfance. Il s’inscrit dans une position de partenaire de l’action sociale sur l’ensemble du territoire départemental de l’Indre, où sa compétence s’exerce.Il exerce deux types de mesures :
 
  • l’Aide Educative à Domicile (AED) attribuée par le service de l’Aide Sociale à l’Enfance, sur la demande ou avec l’accord de la mère, du père ou à défaut de la personne qui assume la charge effective de l’enfant, lorsque la santé de celui-ci, sa sécurité, son entretien ou son éducation l’exigent … (Article L. 222-2 du CASF),
  • l’Assistance Educative en Milieu Ouvert (AEMO) ordonnée par un Juge des Enfants ou par la Chambre Spéciale des Mineurs d’une Cour d’Appel, si la santé, la sécurité ou la moralité d’un mineur non émancipé sont en danger ou si les conditions de son éducation ou de son développement physique, affectif, intellectuel et social sont gravement compromises (Article 375 du CC).Dans le cadre des mesures d’Aide Educative à Domicile (AED) qui lui sont confiées par le service de l’Aide Sociale à l’Enfance de l’Indre, il apporte un soutien matériel, éducatif et psychologique tant aux mineurs et à leur famille ou à toutdétenteur de l’autorité parentale (Article L.221-1 du CASF). Dans le cadre des mesures d’Assistance Educative en Milieu Ouvert (AEMO)dont il est chargé par les Juges des Enfantsou par la Chambre Spéciale des Mineurs d’une Cour d’Appel, il apporte aide et conseil à la famille afin de surmonter les difficultés matérielles ou morales qu’elle rencontre, et il est chargé de suivre le développement de l’enfant et d’en faire rapport périodiquement au juge (Article 375-2 du CC). 
 

 LE TRAVAIL EDUCATIF 

S’exerçant ordinairement auprès de mineurs dont les parents conservent tous les attributs de l’Autorité Parentale, les mesures d’AED et d’AEMO visent à l’accompagnement et au soutien de l’exercice de l’Autorité Parentale, telle que la définit l’article 371-1 du Code Civil, à savoir :  « Un ensemble de droits et de devoirs ayant pour finalité l’intérêt de l’enfant », sachant que :  « Elle appartient aux père et mère pour protéger l’enfant dans sa sécurité, sa santé et sa moralité, pour assurer son éducation et permettre son développement, dans le respect dû à sa personne ».

Le travail éducatif s’exerce essentiellement à partir d’entretiens réalisés de manière régulière au domicile de la famille (Milieu ouvert) avec l’enfant et/ou les parents, par les travailleurs sociaux du SAEMO (assistant social, éducateur spécialisé). D’autres supports de travail peuvent être utilisés (partage d’activités, repas, …) comme peuvent être mises en place des activités à caractère individuel ou collectif.

Le travailleur social prend appui sur l’équipe du service (travail interdisciplinaire), sur le travail de partenariat et sur le réseau professionnel pour conduire son intervention. Celle-ci vise à protéger l’enfant (mission de protection de l’enfance), en l’éloignant de la situation de danger ayant justifié la mise en place de la mesure (Cf. Article L.222-2 du CASF et article 375 du CC), sachant qu’il est maintenu dans son milieu (Cf. Article L.221-1 du CASF et article 375-2 du CC).

L’intervention éducative vise donc à rétablir la place éducative des parents ou des personnes qui ont la charge effective de l’enfant, quand elle est mise à mal, comme elle vise à restaurer les liens familiaux qui peuvent se trouver altérés à la suite d’un certain nombre de difficultés.

 LE PERSONNEL
 

Pluridisciplinaire et constituée de professionnels qualifiés, l'équipe du SAEMO de Châteauroux est composée de :

  • 1 Directeur (1 Equivalent Temps Plein)
  • 2 Chefs de service (1.65 ETP)
  • 1 Secrétaire de Direction (1 ETP)
  • 2 Secrétaires Techniques (2 ETP)
  • 2 Psychologues (1.20 ETP)
  • 16 Travailleurs sociaux (éducateurs spécialisés et assistants sociaux : 15.7 ETP) 
  • 1 Agent de Service (0.082 ETP)

 

CONTROLE - FINANCEMENT

Retour en haut

Le SAEMO de Châteauroux exerce ses missions sous le contrôle conjoint de la Direction de la Prévention et du Développement Social de l’Indre et de la Direction Territoriale de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Ses moyens budgétaires lui sont attribués chaque année par le Conseil Départemental de l’Indre, sous la forme d’un prix de journée.