Accueil Etablissements & Services Cohésion sociale Maison Relais Pension de famille Briare

PDF Imprimer Envoyer

Maison Relais Pension de famille Briare

Retour à la présentation

 IDENTIFICATION DU SERVICE

Pension de famille (Maison Relais) de Briare
1 bis rue résidence du moulin à vent
45250 BRIARE
Tél : 09 70 75 90 18
Fax : 09 70 75 90 18
Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Directeur du Pôle étape insertion : Monsieur Emmanuel FARCY
Directeur adjoint : Monsieur Vincent KAMARA
Cadre de proximité : Monsieur Jean-Philippe LAVERGNE

 ELEMENTS D’HISTOIRE

Compte tenu des besoins relevés sur le Giennois, l'association l’Etape a décidé d’accueillir au sein de la pension de famille de Briare, depuis son ouverture le 5 septembre 2011, des personnes vieillissantes (hommes ou femmes isolés, couples : profil type environ 50 ans) sans solution d’habitat durable ayant eu des parcours de vie qui les ont fragilisées voire marginalisées, qui ont accéléré leur vieillissement. Ces personnes sont bénéficiaires des minima sociaux.
Elle est située dans un quartier résidentiel. Le centre ville est accessible en 20 minutes à pied et plusieurs commerces se trouvent à proximité de la résidence. La localisation de la maison relais au cœur de Briare permet aux résidents de se familiariser avec le nouvel espace qu’ils occupent : le quartier, les commerces, les différents services offerts par l’environnement.

 

BENEFICIAIRES

  • La pension de famille « le Moulin à vent » de l'Aidaphi s'est engagée à accueillir prioritairement des ménages sans enfants à faible niveau de ressources ainsi que des personnes vieillissantes et/ou souffrant de troubles psychiques comme le définit la convention signée avec la DDCS.
  • Capacité : 18 places
Ces hommes et femmes confrontés à des handicaps « sociaux » (à l’exclusion des maladies psychiques non stabilisées, et/ou incompatibles avec la vie en collectivité) bénéficient d’un accompagnement social pour s’intégrer au mieux dans la Maison Relais.

Toutefois en théorie, elles n’ont pas de problématiques trop lourdes car une telle structure n’est pas adaptée pour répondre aux besoins de personnes présentant des pathologies d’ordre psychique, de troubles du comportement ou encore en situation d’addictions importantes (toxicomanie, alcool). Mais, on constate que les personnes accueillies sur la maison relais ont pour certaines des problématiques lourdes au niveau de la santé, de l’hygiène, de l’alcool et psychiques. En effet, tout en étant vigilant par rapport à l’autonomie des personnes, il s’avère que le public de la maison relais demande un accompagnement beaucoup plus important en raison des difficultés rencontrées.

Accéder à un logement autonome pour ces personnes est souvent très difficile : perte des réseaux amicaux, solitude, ennui d’où la nécessité de stimulation pour prévenir tout désinvestissement. De plus, un travail éducatif, axé sur les droits et devoirs des locataires, l’entretien du logement et la gestion budgétaire, est mis en place auprès de chaque résident.
 
Pour les personnes ayant des problèmes de santé dus notamment à l’alcool, il est important de travailler l’aspect prévention et accès aux soins en collaboration avec les partenaires intervenants sur cette problématique spécifique mais aussi dans les autres domaines de la santé. Nous sommes en lien avec les hôpitaux de Briare, Gien et Sully, les services d’aide à domicile du canton et un bon nombre de médecins.

 Mode d’accès


Le SIAO (Service Intégré d'Accueil et d'Orientation) de l'Aidaphi centralise toutes les demandes d'hébergement effectuées par les partenaires ou dispositifs du Pôle étape insertion de l'Aidaphi, et oriente les personnes vers les structures en fonction de leurs problématiques et des places disponibles. Ces orientations sont ensuite validées en commission d'admission.

 PRESENTATION DE LA «MISSION»
 

Cadre juridique

 

La pension de famille « le Moulin à vent » de l’Aidaphi est régie par différents textes législatifs incluent dans le Code de l’Action Sociale et des Familles et du Code de la Construction et de l’Habitation.

  • Circulaire n°2002/595 du 10 décembre 2002 relative aux maisons relais et l’instruction complémentaire à la circulaire du 11 Mars 2003.
  • Lettre d'instruction DGAS/DGUHC du 3 février 2004.
  • Décrets n° 94-1128, 94-1129 et 94-1130 du 23 décembre 1994 modifiant les articles R. 331-1, R. 351-55 et R.353-165-1 à 165-12 du Code de la Construction et de l’Habitation.
  • Note d’information N°DGAS/DGUHC/PIA/IUH1/2005/189 du 13 avril 2005
  • Loi n° 2005-32 du 18 janvier 2005 de programmation pour la cohésion sociale.
  • Plan d’action renforcé en faveur des sans abri du 8 janvier 2007 et dans la loi relative au droit au logement opposable du 5 mars 2007.
  • Circulaire DGAS/DGALN/n°/2008/248 du 27 août 2008 relative à la création de MR.

 Les interventions proposées


Présence quotidienne d’un travailleur social et d’une maîtresse de maison qui animent la pension de famille, coordonnent et organisent la vie de la pension de famille.

L’équipe de la pension de famille a donc pour mission principale de fournir une aide à la vie quotidienne et un accompagnement social.

L’équipe de la pension de famille a également pour mission :

  • d’assurer la mise en place des objectifs de la pension de famille,
  • de s’occuper de la gestion locative, et du bon entretien des logements par des visites à domicile, lien avec les agents techniques et entreprises extérieures,
  • de coordonner le suivi des usagers avec leur éventuel référent social, médical ou autre,
  • de rester à leur écoute, leur proposer de les voir individuellement s'ils en expriment le besoin et de les orienter vers les services adéquats si nécessaire,
  • de gérer les différents écrits liés à la pension de famille,
  • d’animer et de cadrer la vie de la pension de famille. Il propose des temps collectifs conviviaux tels que des repas en commun, des « pauses café »…
  • Il organise, propose et encadre des activités et sorties (pétanque, belote, visite de châteaux,…),
  • Les pensions de famille proposent un logement durable, sans limitation de durée, où les personnes peuvent réellement bénéficier d’un temps de réadaptation pour se réhabituer progressivement à la vie quotidienne et à renouer des liens sociaux,
  • Des réunions d’expression sont organisées, au cours desquelles chacun donne son avis sur le fonctionnement de la pension de famille, les animations et activités qu’il souhaite voir mettre en place. Elles permettent également de mobiliser chacun dans une participation à la vie de la structure. Elles favorisent la prise d’initiatives et de responsabilités.

 Les moyens en personnel et les équipements

  • Cadre de Direction/Travailleur social/Maîtresse de maison
  • Agent technique du Pôle étape insertion pour les menus travaux
  • Espace convivialité
  • Bureau d’entretien
  • Tisanerie
  • Buanderie gratuite sur réservation
  • 16 logements du T1bis au T2/T3
  • Jardin
  • Garages
  • Véhicule pour les accompagnements et sorties.

 FINANCEMENT

  • Le financement de l’investissement sera assuré en prêts locatifs aidés insertion (PLA-I) et le fonctionnement est basé sur 16 € par jour et par personne accueillie.

Retour en haut