Accueil Etablissements & Services Médico-social CALME Ardentes

PDF Imprimer Envoyer

CALME Ardentes

Retour à la présentation

 

Identification du service

CALME : Centre d’Accueil et de Loisirs Médicalisé Expérimental
8 rue de Vallières
36120  Ardentes
Tel : 02.54.31.09.36  
Fax : 02.54.31.09.37

Courriel : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

 Directeur de pôle : Monsieur Philippe Cottin

 Eléments d'histoire

Un projet novateur

C’est à la suite de la sollicitation du ministère des Affaires Sociales et de la Solidarité, concrétisée par la lettre du 4 mars 1991 du Directeur Départemental des Affaires Sanitaire et Sociale, que l’Aidaphi a été amenée à mettre en place le CALME. Le souhait du ministère était axé sur la création d’un lieu susceptible d’accueillir des enfants autistes et psychotiques, en dehors des prises en charge institutionnelles thérapeutiques. Le projet intégrait également la possibilité d'offrir à ces mêmes enfants, des séjours pendant les périodes de vacances scolaires. Dans la demande initiale, il était expressément attendu que ce centre soit ouvert à des jeunes originaires de la région parisienne.

L'Aidaphi a envisagé, avec le concours du CREAI de la région Centre, la mise en place d’une structure qui pourrait, d’une part, répondre aux exigences administratives et techniques d'une activité médico-sociale, et d’autre part, proposer aux familles une solution d’accueil pour des séjours de loisirs. Cette double compétence est l'une des originalités du projet de départ définissant la mission du CALME. Il s’agissait d’articuler, dans un même établissement, la professionnalisation indispensable à l’accueil d'enfants autistes et psychotiques et le savoir-faire nécessaire à la réalisation de loisirs spécifiques.

 En 1994, une première extension est réalisée, pour que le CALME puisse différencier les locaux administratifs et thérapeutiques des espaces d’activités quotidiennes. En 1996, une seconde extension voit le jour. Elle vise à favoriser le recentrage des séjours de loisirs médicalisés sur la commune de Montipouret. Le maître d’ouvrage est la SA HLM de l'Indre.
 

Devant les difficultés rencontrées lors des séjours de loisirs assurés par l'UFCV, en lien avec la spécificité de la prise en charge des enfants en situation d’autisme, le contrat est remis en cause. A l'initiative du Directeur du CALME et avec des professionnels de l'établissement, une association ad oc a été créée en janvier 1996. Cela permettait d’instaurer un nouveau partenariat pour les séjours de loisirs. Une convention entre l’Aidaphi et l’association est signée le 1er avril 1997. Il est notamment stipulé que le CALME s’engage à spécialiser les animateurs, par la mise en place de formations, d'une part sur le plan théorique sur l’autisme et la psychose, et d'autre part par des périodes de stages pratiques au sein de l’établissement.

Au vu de l'usure des locaux et des équipements, un projet de déménagement est envisagé et soutenu par l'ARS, laquelle accepte de financer la construction de nouveaux locaux sur un site commun avec la MAS. De cette façon, un certain nombre d'espaces (salles  d'activités, locaux administratifs, pôle soins, etc.) et de postes sont mutualisés. Le déménagement est effectué en septembre 2014.

En 2015, le CALME se recentre sur un seul type de séjour, les séjours d’accueil temporaire (de 2 à 3 semaines), dans la limite de 90 jours par période de 12 mois et par bénéficiaire.

Bénéficiaires

[Retour en haut]

Personnes concernées

Enfants et adolescents de 6 à 20 ans en situation d’autisme ou de trouble envahissant du développement.

 

 Mode d'accès

Les enfants et adolescents sont accueillis à la suite d'une demandefaite par les parents ou les établissements qui accueillent, de façon régulière, les enfants. Les conditions nécessaires à l'admission concernent à la fois la situation de l'enfant (être en situation d’autisme ou de trouble envahissant du développement) et son âge (de 6 à 20 ans).

Outre la problématique de l'enfant et son âge, il est nécessaire :

  • d’obtenir une notification de la CDAPH,
  • d’être assuré social,
  • d’effectuer une visite d’admission (obligatoire) pratiquée par  le pédopsychiatre du CALME, associant un membre de l’équipe pluridisciplinaire de l'établissement.

L’admission est prononcée par le Directeur du CALME, après avis de médecin de l’établissement et des cadres intermédiaires (Directrice adjointe et Chef de service).

 Présentation de la mission

[Retour en haut]

Le CALME est un établissement médico-social, qui se situe en complémentarité avec les services sanitaires et établissements médico-sociaux et en relais des familles, pour proposer aux enfants et adolescents en situation d’autisme et de TED des séjours temporaires. Les séjours au CALME permettent de renouveler la vie des enfants en situation d’autisme/TED de 6 à 20 ans, proposer une prise en charge éducative et thérapeutique et apporter un regard nouveau sur la personne en situation d’autisme.

 

 Cadre juridique de la mission

 

Le CALME s’appuie sur les articles D.321-8 à D.312-12 du code de l’action sociale régissant l’accueil temporaire, qui permettent aux commissions d’orientation de prévoir un ou plusieurs séjours temporaires, dans la limite de 90 jours par période de 12 mois.

La prise en charge est réalisée sur la base d'un cadre règlementaire : la loi n°75-534 du 30 juin 1975, loi d’orientation en faveur des personnes handicapées et la loi n°75-535 du 30 juin 1975, loi concernant les institutions sociales, modifiées par la loi n°2002-2 rénovant l’action sociale et médico-sociale, ainsi que la loi n°2005-102 du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées.

 

 Les interventions proposées

 Les séjours de rupture(90 jours par an par bénéficiaire pendant la période d’activité  scolaire) d’une période de 19 jours consécutifs ont pour objectif :
    • De favoriser la prise de distance avec l’environnement habituel afin de réinitialiser la prise en charge éducative et thérapeutique, de favoriser la relation et la communication.
    • Une préparation à l’internat : les séjours de rupture propose un travail sur le processus d’autonomie de la personne en situation d’autisme.
    • Une aide aux aidants familiaux et/ou professionnels.

La prise en charge est centrée sur :

  • L’apprentissage des taches de la vie quotidienne.
  • L’éveil et la découverte des activités de symbolisation (médiathèque, informatique, atelier conte).
  • Le développement de la psychomotricité et la stimulation sensorielle (balnéothérapie, équithérapie, espace snoezelen).

 Les moyens en personnel et les équipements

 

L’équipe du CALME est constituée, sous la responsabilité du Directeur de l'établissement, de professionnels qualifiés au sein d'une équipe pluridisciplinaire.

 

Le personnel

L’équipe de Direction du CALME est composée d’un Directeur de pôle, d’un Directeur adjoint, d’un chef de service. Le pôle soin comprend un médecin psychiatre, une psychologue et une infirmière. Le CALME travaille également en partenariat avec un cabinet médical et un cabinet d’infirmiers, un cabinet dentaire rattaché à l’hôpital ainsi qu’un kinésithérapeute.

L’équipe éducative est composée d’éducateurs spécialisés, de moniteurs éducateurs, d’aides médico –psychologique ainsi que d’une maîtresse de maison. L’équipe de nuit est composée de surveillants de nuit. Le secrétariat est assuré par une secrétaire de Direction et d’une secrétaire. Un agent de service intérieur assure l’entretien des bâtiments.

Les équipements

  • La balnéothérapie ;
  • L’espace snoezelen ;
  • Le bassin d’apprentissage couvert d’été.

Financement

[Retour en haut]

Le CALME est financé par l'assurance maladie. Le budget annuel est arrêté et contrôlé par l'ARS Centre Val de Loire (dotation globale).